Rond de sorcière : un champignon caché sous la pelouse

ronds-de-sorcières-forêt-nature

Avez-vous déjà découvert dans la forêt des champignons formant un cercle parfait ? 

Si c’est le cas, vous avez découvert un rond de sorcière. 

Il s’agit d’un phénomène étrange qui a longtemps été considéré comme magique par les êtres humains. 

Vous allez découvrir dans cet article les explications de ce phénomène propre au monde des champignons.  

Qu’est-ce qu’un rond de sorcière ? 

Les ronds de sorcières sont des cercles de champignons qui se forment sur l’herbe.

Ces cercles peuvent être de petite taille, tout comme ils peuvent mesurer des tailles gigantesques. 

Le plus grand rond de sorcière connu jusqu’à ce jour se situe à Belfort en France. Ce dernier mesure le diamètre impressionnant de 600 mètres.

Ces cercles de champignons ont longtemps été considérés comme étant magiques par les êtres humains.  

Or il s’agit en réalité d’un simple phénomène naturel dénommé “mycélium annulaire” dans le jargon scientifique.

Les ronds de sorcières sont également connus sous d’autres noms tels que «anneaux de fée», «rond de farfadets» ou «rond de champignons».

Les ronds de sorcières peuvent être constitués de différentes espèces de champignons tels que les coulemelles, les collybies, les bolets, les rosés des prés, les marasmes ou les vesses-de-loup.

Attention toutefois à ne pas confondre les ronds de sorcière avec un autre phénomène naturel présent en Namibie dans l’Afrique australe : le cercle de fées.

Où et quand trouver des ronds de sorcière ? 

ronds-de-sorcière-champignons-naturel

Bien que ce phénomène naturel ne soit pas rare, les ronds de sorcières ne se forment pas n’importe où. Ils se forment habituellement dans la forêt ou sur les gazons de parcs. 

La meilleure période de l’année pour les observer est la fin de l’été ou le début de l’automne.

Cependant, de nombreux facteurs influencent le schéma de croissance du mycélium (l’état du sol, la composition de la terre, son humidité ainsi que son exposition à la lumière).

Par conséquent, de façon générale, vous serez plus susceptible de trouver des ronds de sorcières sur des terrains humides après un temps pluvieux.

Les légendes sur les ronds de sorcière

cercle-de-fées-rond-de-sorcières-legendes

Les histoires sur l’origine des ronds de sorcières abondent dans les contes folkloriques. Elles s’appuient sur des croyances et pratiques païennes d’origine ancienne. 

Ces cercles de champignons y sont décrits comme des phénomènes magiques convoquant souvent des créatures légendaires tels que les lutins, les korrigans, les gnomes, les fées ou les sorcières.

Dans le folklore anglais, il est raconté que des fées se retrouvaient la nuit pour danser en cercle dans la nature. Et si des humains se joignaient à la danse, ils étaient condamnés à danser jusqu’à qu’ils s’évanouissent d’épuisement. 

Certains contes désignent ces cercles comme des portails magiques permettant de se rendre dans le monde des fées. D’autres contres racontent que ces cercles sont des tables à manger destinées aux fées.

Dans le folklore germanique, les ronds de sorcières sont de mauvaise augure. Elles sont le lieu de rencontres de sorcières lors des nuits de sabbat. Les sorcières s’y réunissent pour lancer des sorts, et se livrer à des rituels démoniaques.  

Ces légendes terrifiantes donnent lieu à de nombreuses superstitions au Moyen-Age. Les paysans évitent soigneusement ces endroits de peur de recevoir de quelconques maléfices ou d’être changés en lutin.

Et des prêtres se livrent à des rituels d’exorcisme afin de délivrer ces champignons de leur empreinte démoniaque.

Ces ronds mystérieux sont aussi une source d’inspiration pour de grands écrivains tels que Shakespeare dans son célèbre ouvrage, Macbeth.

Est-ce que les champignons en rond de sorcière sont comestibles ? 

champignons-forêt-magique-fée-lutin-farfadet

Les ronds de sorcière peuvent être formés par une grande variété d’espèces de champignons. 

L’espèce de champignons la plus célèbre pour sa fructification en anneaux est comestible. Elle pousse habituellements sur les pelouses de prairies ou les gazon de jardins. Il s’agit du champignon bonnet écossais (marasmius oreades), aussi connu sous le nom de “champignon de fée” ou “faux mousseron”.

Une autre espèce comestible est également connue pour pousser en rond de sorcière : le pied de mouton ou hydnum repandum.

Parmi les autres espèces de champignons comestibles qui peuvent parfois former des ronds de sorcières, nous pouvons aussi citer la coulemelle, certains agarics, le rosé-des-prés, et la clavaire. 

D’autres champignons comme la truffe sont souvent associés aux ronds de sorcière. Or ces derniers ne forment en réalité que de faux cercles. Ils se développent en périphérie de racines d’arbres tels que le chêne, dans une relation symbiotique.  

Attention toutefois car les ronds de sorcière peuvent aussi être constitués de champignons toxiques tels que certaines espèces d’amanites. 

La maladie des ronds de sorcière

A défaut de faire plaisir aux amateurs de champignons, les ronds de sorcières peuvent être le cauchemar des jardiniers. 

En effet, il arrive que des champignons blancs apparaissent sur la pelouse des jardins sous forme de cercle. Ces champignons sont le résultat d’une propagation de mycélium sous terre. 

Ils se développent en se nourrissant des nutriments présents dans le sol. La conséquence est alors un épuisement du sol occupé par le mycélium.

Les végétaux en présence ont alors des difficultés à se développer. Leur croissance est d’autant plus compliquée que les champignons produisent des substances nuisibles pour les plantes voire même toxiques. 

En dehors du cercle, les végétaux bénéficient d’un sol contenant les nutriments nécessaires à un développement sain.

La seule méthode de traitement pour lutter contre les zones infestées sur votre pelouse est alors de retirer la zone de gazon impactées en creusant d’au moins 25 cm de profondeur. 

Rond de sorcière : explication scientifique 

Les ronds de sorcières sont une manifestation de la naissance d’un mycélium par la germination d’un spore. 

Au départ, le mycélium commence par un point. Puis, lors de sa croissance, de nombreux filaments blancs ramifiés, les hyphes, se répandent pour prendre la forme d’un cercle ou anneau. C’est ce qu’on appelle le mycélium annulaire.  

Puis, au moment venu, les champignons ou carpophores sortent de la terre aux extrémités des ramifications du mycélium pour donner la forme du rond de sorcière.

Afin de mieux comprendre ce phénomène naturel, il peut être utile de comparer le rond de sorcière à un pommier. Le mycélium correspond à l’arbre fruitier et les champignons aux pommes. Toutefois, notez bien que dans cette analogie, l’arbre se situe sous terre. 

Conclusion 

Les ronds de sorcière sont des cercles de champignons que l’on peut observer sur l’herbe dans la nature ou bien sur les pelouses. 

Longtemps considéré comme magique, ce phénomène a depuis été expliqué par les scientifiques. 

Connu sous le terme de mycélium annulaire, il correspond à la croissance d’un mycélium sous la terre. 

Il se manifeste par le développement en cercle d’une colonie de champignons.

Si jamais vous voyez un rond de sorcières lors d’une ballade en forêt, il y a peu de chances que vous rencontriez quelques farfadets. Cependant, cela vous donnera peut-être envie de lire Shakespeare ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.