Reishi : la quête taoïste du champignon de l’immortalité

montagne-champignon-chinoise-immortalité-reishi

Est-ce que vous vous souvenez de l’étrange histoire de Benjamin Button ? 

C’est un film où Brad Pitt rajeunit tout au long de sa vie.

Le thème principal, c’est l’immortalité, un sujet qui inspire l’humanité depuis ses débuts.

La quête de la vie éternelle parcourt l’histoire de l’empire du milieu.

Au cours de l’Antiquité chinoise, des sages taoïstes s’étaient lancés dans des recherches et expérimentations pour augmenter leur longévité.

Pour atteindre la jeunesse éternelle, ils avaient mis au point des techniques utilisant la visualisation, la nutrition, la méditation, le contrôle de la respiration, et même la sexualité.

Cette obsession pour l’immortalité était également partagée par les empereurs chinois.

En 2017, des élixirs d’immortalité ont été retrouvé dans la tombe du premier empereur chinois Qin Shi Huang, attestant de l’aspiration du souverain à la vie éternelle. 

Les recherches en Chine pour augmenter la longévité ont conduit notamment à la découverte de champignons médicinaux, aujourd’hui très populaires en médecine traditionnelle. 

Parmi les champignons utilisés en Chine pour augmenter la longévité, le reishi (Ling Zhi – 灵芝) était l’un des plus utilisés. 

Ce “champignon de l’immortalité” était réputé dans les milieux taoïstes pour avoir un pouvoir spirituel. Des récits racontent que les moines le consommaient dans le cadre de leur pratique spirituelle afin de nourrir le corps et l’esprit. 

Mais est-ce que cette réputation de champignon de l’immortalité est justifiée ? 

Est-ce que des vertus médicinales du reishi pourraient expliquer la réputation de ce champignon ? 

Le sujet de ce billet est de faire le pont entre la tradition taoïste du “champignon de l’immortalité” avec les dernières études scientifiques au sujet de ce champignon chinois.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez-moi d’abord de vous présenter les raisons qui m’ont poussées à m’intéresser aux champignons. 

Les champignons de ma jeunesse

J’ai grandi dans le sud-ouest de la France dans un petit village près de Pau. 

La maison familiale donnait sur une grande forêt dans laquelle j’aimais me promener. 

Et parfois, lorsque la saison le permettait, je partais avec mon père cueillir des champignons. Nous revenions avec des cèpes et des girolles que nous préparions en omelettes.  

Les champignons sont aujourd’hui un héritage de valeurs familiales. C’est à la fois le respect de la nature pour ce qu’elle a à nous apporter, la curiosité ainsi que le goût de l’aventure. 

Mais surtout, les champignons sont pour moi le terrain fertile de ma jeunesse. Ils représentent symboliquement une fontaine de jouvence dans laquelle je me baigne tous les jours. 

Les champignons de longévité dans le taoïsme

reishi-champignon-chinois-ganoderma-immortalité

Ma mère était médecin-acupuncteur. 

J’ai donc évolué dans l’univers de la médecine traditionnelle chinoise. Cependant, ce n’est que tardivement que j’ai découvert les champignons médicinaux chinois

Un jour, en faisant des recherches sur les plantes adaptogènes, je suis tombé sur le livre d’un maître herboriste américain mentionnant des « champignons de l’immortalité » aux nombreux bienfaits pour la santé. 

Selon l’auteur de ce livre d’herboristerie, Ron Teeguarden, les herbes étaient utilisés jadis par les moines taoïstes pour leur apporter du tonus.

L’une de ces herbes qu’ils avaient découvertes était un champignon chinois : le reishi. 

Selon ces sages taoïstes, ce champignon permettait de nourrir les « trois trésors » (san bao) de l’être humain pour être en bonne santé : votre énergie (qi 氣), votre esprit (shen 神), votre génétique (jing 精).

La cueillette des champignons de l’immortalité 

montagnes-chinoises-immortelles-taoïsme-champignon-chinois-lingzhi

Actuellement, le musée Cernuschi à Paris accueille l’exposition «Peindre hors du monde». Il s’agit de tableaux de moines et lettrés des dynasties Ming et Qing qui décrivent des jardins, des paysages chinois ainsi que la quête de sagesses anciennes.

L’un des tableaux décrit une cueillette aux champignons dans les monts Tianchi, près de la ville chinoise de Suzhou. 

Nous apercevons un moine taoïste accompagné par son disciple qui parcoure la montagne à la recherche de champignons d’immortalité.

Il s’agit d’un thème courant de la peinture de paysage chinoise permettant d’évoquer l’aspiration à la santé et l’immortalité. 

Selon la mythologie chinoise, les montagnes sont la demeure des immortels. Ils sont le lieu de jonction entre la terre et le ciel. 

Dans la note finale sur son oeuvre, le peintre Lu Zhi désigne les monts Tianchi comme étant la demeure de la reine mère de l’Ouest (Xīwángmǔ 西王母), grande divinité taoïste.

Vous vous dites peut-être que ces informations relèvent d’une forme d’archaïsme de la pensée ? 

Je suis certainement aussi sceptique que vous…

Ce que dit la science sur le « champignon de l’immortalité »

Je pensais que tout ça était absurde avant que je ne découvre la thèse de médecine du Dr. Marie Rampin.

Dans cette thèse, le Dr. Rampin explique très clairement avec des études scientifiques à l’appui, que le reishi possède un réel potentiel pour stimuler l’immunité.

Cela provient de la présence de principes actifs naturels (des polysaccharides de type béta-d-glucane, des peptidoglycanes, et des triterpènes).

Cette action des principes actifs sur le système immunitaire donne au champignon des propriétés anti-cancéreuses.

Le reishi est aussi connu pour être un adaptogène, c’est-à-dire qu’il améliore les capacités de l’organisme à se défendre contre l’environnement. 

En tant qu’adaptogène, il présente ces trois caractéristiques principales :

  • Il est non toxique, c’est-à-dire qu’ils ne présente pas de danger pour l’organisme.
  • Il a une action non spécifique sur l’organisme. Cela signifie que l’action de ce champignon est globale.
  • Il a un effet normalisant sur l’organisme. Cela signifie qu’il aide le corps à conserver l’équilibre (homéostasie).

Enfin, le reishi est un super aliment, un aliment doté d’une très forte densité nutritionnelle.

Il possède une multitude de vitamines, minéraux et oligo-éléments qui assurent le bon fonctionnement de l’organisme.

Le reishi rouge : un champignon de la longévité ? 

Le reishi est présenté habituellement comme un champignon pour stimuler la longévité et la vitalité. Il est probablement l’un des champignons chinois qui dispose du plus de recherches scientifiques.  

Mais comment le reishi pourrait-il constituer une aide pour lutter contre le vieillissement ? 

Selon l’auteur Tero Isokauppila dans son livre “Healing Mushrooms”, les composés végétaux présents dans le reishi agissent de façon à la fois interne et externe afin de lutter contre le vieillissement de la peau et protéger l’ADN et les mitochondries des dommages oxydants.  

Ces propriétés thérapeutiques font du reishi un excellent candidat pour booster l’énergie et combattre la fatigue.  

Toujours selon Tero Isokauppila, les triterpènes et polysaccharides présents dans le reishi disposent d’un potentiel pour améliorer la circulation sanguine, ce qui a un impact positif à la fois sur les capacités mentales et l’apparence physique. 

La création d’un café à base de reishi

champignon-chinois-café-immunité-reishi

L’avantage du reishi vient du fait que ses principes actifs, les bêta-glucanes sont solubles. C’est-à-dire qu’ils conservent leurs propriétés lorsqu’ils sont mélangés à l’eau (ce qui n’est pas le cas des vitamines). 

C’est en découvrant tous ces bienfaits que j’ai voulu faire une formule de café à base de reishi avec l’aide du Dr. Marie Rampin.

L’idée, c’était de mêler l’utile et l’agréable. Pouvoir déguster un délicieux café le matin en lisant un bon bouquin tout en améliorant ma santé. 

Conclusion 

Le champignon de l’immortalité s’inscrit dans cette grande aspiration chinoise pour la santé et l’immortalité. Le reishi rouge était réputé dans les milieux taoïstes pour booster le corps et l’esprit. Ils était un véritable allié pour “nourrir la vie”. Des études scientifiques récentes ont pu mettre en évidence le potentiel de ce champignon pour stimuler l’immunité et la longévité. Cela s’explique en partie par la présence de composés végétaux présents dans ces champignons qui agissent pour conserver l’équilibre global de l’organisme.  


Sources et références

Marie Rampin, 2017, Champignons « médicinaux » : de l’usage traditionnel aux compléments alimentaires

Tero isokauppila, 2017, Healing Mushrooms: A Practical and Culinary Guide to Using Mushrooms for Whole Body Health

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.