Régime Tao : la méthode taoïste pour perdre du poids

montagne-taoïste-chine

Quelles étaient les techniques employées par les sages de la Chine antique afin de garder la ligne ? 

Avant d’entamer cet article, sachez que les informations que je vais partager sont à contre-courant. 

Certaines personnes préféreraient d’ailleurs que je me taise à ce sujet. En effet, proposer une approche radicalement différente des régimes classiques pour perdre du poids n’est pas du goût du tout le monde. 

Je vous partage quand même ces informations au risque de déplaire.

Cet article s’adresse à toute personne désireuse d’entendre une méthode alternative pour perdre du poids. 

Mon objectif est de vous apporter cette approche inspirée de l’ancienne sagesse chinoise afin de vous aider à changer votre rapport au corps et à l’environnement. 

Régime tao : peut-on perdre du poids sans se faire violence ? 

Voilà maintenant plusieurs années que je m’intéresse au système de santé chinois. J’y découvre régulièrement des pépites remettant en cause l’ensemble de mes connaissances dans certains sujets.  

Cela a été le cas notamment de la perte de poids. J’ai grandi en pensant que pour mincir durablement il suffisait de suivre un régime draconien pendant un bon mois. C’est ce qu’affirment en tout cas bon nombre de spécialistes de la perte de poids. 

Aujourd’hui, je peux vous assurer que ceci est faux. Et de nombreuses études scientifiques le prouvent. La plupart des régimes privatifs ne fonctionnent pas. Ils favorisent le risque de troubles alimentaires. 

Cette étude scientifique conduite par des chercheurs de l’université UCLA aux Etats-Unis atteste que 66% des personnes ayant suivi un régime amincissant reprennent du poids dans les 4 ans ayant suivi le régime.

Le régime taoïsme est à l’opposé de cette approche. Loin d’imposer au corps la violence d’une privation, il propose plutôt une nouvelle hygiène de vie à la fois douce et harmonieuse. 

Cette approche a l’avantage de replacer l’individu dans un tout. Il s’agit d’une approche holistique où l’individu n’est pas simplement réduit à une pathologie ou un symptôme mais est plutôt envisagé dans sa globalité. 

Le régime Tao ne s’attaque pas au surpoids par la privation de nourriture mais propose plutôt un rééquilibrage des habitudes alimentaires, du rapport de l’individu au corps et à son environnement. 

Le Tao de la minceur  

Selon le taoïsme, l’homme est une partie intégrante de la nature. La sagesse taoïste nous invite à retrouver un rapport harmonieux avec nous-même et notre environnement. 

L’approche d’un régime taoïste ne consiste pas à se priver mais plutôt à faire retrouver à l’individu son équilibre énergétique grâce à un mode de vie et une alimentation saine. 

Le régime Tao développe une approche alimentaire basée sur l’énergie des aliments. 

L’aliment n’est plus considéré comme un moyen de combler un vide, une faim, mais plutôt comme un moyen de nourrir son énergie vitale. 

Dans la conception taoïste, l’aliment est un véritable médicament en lui-même. Il permet à la fois de réguler son poids et de gérer son énergie. 

Ces nouvelles habitudes alimentaires sont également accompagnées par des pratiques prenant en charge le mental et les émotions. 

Comment vaincre sa part d’ombre ? 

icerberg-part-ombre-mer

Le principal frein à la perte de poids, c’est souvent l’image que vous avez de vous même. 

C’est elle qui conditionne les comportements au quotidien. 

Elle est cette part d’ombre propre à chacun prenant le contrôle de l’existence sans que nous puissions rien faire. C’est elle qui vous fait craquer pour des cochonneries.

Les sages taoïstes sont très familiers de ce concept. Celui-ci se manifeste dans la notion de Yin-Yang.

Dans la pensée chinoise, la part d’ombre est associée au Yin.

Pour utiliser une autre image, disons que le part d’ombre est la partie submergée de l’iceberg, celle que l’on ne voit pas.

Je vais ici vous montrer comment utiliser l’image que vous avez de vous même pour changer votre vie.

Prenons l’exemple d’une amie de 48 ans, Marie, qui est en surpoids

Le problème

Le problème de Marie est qu’elle s’est construite l’image d’une personne en surpoids.

L’ensemble de ses habitudes de vie sont celles d’une personne en surpoids. 

Marie ne fait pas de sport, elle a une mauvaise alimentation, et un rythme de sommeil décalé.  

Et le monde ( entourage, amis, collègues…) lui renvoie l’image d’une personne en surpoids.

Ce qui est tragique est que cette image qu’elle a d’elle-même est devenue son identité.   

L’ensemble des actions qu’elle entreprend sont faites en cohérence avec cette identité.

C’est pour cette raison qu’il est extrêmement difficile pour Marie de changer. 

C’est aussi pour cela que la plupart des traitements pour la perte de poids ne marchent pas. 

C’est parce que ces traitements confortent les personnes avec des kilos en trop dans leur propre identité.

Alors maintenant, comment faire pour changer son identité? 

Il faut savoir que ceci est complexe, car l’identité est le produit de l’ensemble des expériences que vous avez eu jusqu’à ce jour. 

Et plus précisément, il s’agit du produit de vos expériences en fonction du feedback du monde (entourage familial, amis, collègues…).

Note : Devant la complexité du problème, je vous précise que ce que je vais avancer ici n’est pas une solution miracle mais plutôt quelque chose que j’ai expérimenté et que je souhaite partager avec vous.

La solution 

Heureusement il existe une solution pour sortir de cette impasse. Je l’utilise tous les jours et les résultats peuvent être extraordinaires. 

La solution que je souhaitais vous apporter est donc la suivante. 

Il s’agit de prendre un petit engagement vers la nouvelle version de vous-même que vous souhaitez conquérir et faire cela de façon régulière.

Si vous souhaitez perdre du poids, vous pouvez commencer par prendre l’habitude d’aller faire un petit footing tous les jours en début de matinée, entre midi et deux heures ou en fin d’après-midi.

Si vous n’aimez pas courir, vous pouvez faire une promenade à pied, en vélo, des exercices de Qi Gong ou une randonnée en montagne.

En répétant cette nouvelle habitude pendant un minimum de 3 semaines, vous allez progressivement construire une nouvelle identité, celle d’une personne en bonne santé et bien dans son corps.

Selon l’ouvrage « Le Pouvoir des Habitudes » de Charles Duhigg, cela prend en moyenne 66 jours pour mettre en place une nouvelle «boucle d’habitude». 

L’idée importante ici est la répétition. C’est elle qui va vous permettre de mettre en place ces nouvelles habitudes, qui deviendront des routines qui vous mèneront à votre nouvelle identité. 

Et mieux que cela, vous prendrez du plaisir à vous exercer tous les jours afin de développer votre nouvelle identité : celle d’une personne bien dans son corps, énergique, pleine de tonus et de vitalité. 

Un autre conseil que je peux vous donner, c’est de vous associer à des personnes qui ont les qualités que vous aimeriez développer.

Si vous souhaitez perdre du poids, vous pouvez entrer en contact avec un groupe de personnes faisant de la rando, du qi gong, ou bien du footing régulièrement. 

La conclusion

Cette technique de prendre des petits engagements vers l’objectif que vous souhaitez atteindre est extrêmement puissante. Elle repose sur le désir de cohérence de l’être humain, absolument fondamental dans notre civilisation. 

En développant de nouvelles habitudes et en vous associant à de nouvelles personnes, vous allez progressivement évoluer vers une nouvelle identité.

Du zen dans l’alimentation 

Manger en pleine conscience est une pratique issue de la tradition zen permettant de changer en profondeur son rapport à l’alimentation. Son utilité pour les personnes désireuses de perdre du poids a été reconnu par le groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids (G.R.O.S). 

Cette pratique repose sur l’idée que l’aliment n’est pas seulement une source d’énergie. Il est également un moyen de se relier au monde. Se nourrir donne du sens à notre existence. 

Il y a deux ans j’ai eu la chance de participer à une journée de découverte de “mindfulness eating” dirigée par Valérie Duvauchelle, une maître Tenzo (il s’agit du nom attribué aux moines en responsables de la cuisine des temples bouddhistes au Japon). 

J’y ai découvert la pratique d’oryoki, consistant à manger la nourriture en pleine conscience. Cela consiste à être présent lors du repas, et à développer de la gratitude pour la nourriture qui nous est offerte. 

Cette pratique permet de dépasser l’acte de manger pour en faire un rituel permettant d’entrer en lien avec notre environnement à travers la nourriture. 

En apprenant à manger en pleine conscience, vous allez petit à petit développer un rapport plus doux avec vous-même et votre environnement. 

Comment éviter le piège du lapin blanc pour perdre du poids ?

lapin-blanc-alice-pays-des-merveilles

Vous rappelez-vous du lapin dans Alice au Pays des Merveilles ? 

Il est stressé et désorganisé. Il est toujours en train de courir car il a peur d’être en retard. 

Sa vie est infernale. Il vit dans la peur et l’inquiétude.

Comment donc échapper au piège du lapin blanc? 

Si vous souhaitez perdre du poids, vous devez apprendre à cultiver la patience, la simplicité et la compassion envers vous-même. Il s’agit de vertus taoïstes essentielles pour mener une vie harmonieuse.

Peut-être que ce n’est pas le bon moment pour vous, pour perdre du poids.

Le problème dans la perte de poids, c’est qu’on veut que ça aille vite.

Du coup on se met la pression. On se dit des choses du genre : “Si dans 1 mois je ne perds pas 10 kg, je suis bonne pour la casse…”. 

Et si on parvient pas à atteindre l’objectif, on se jette sur le premier paquet de gâteau pour se consoler. 

Cette situation est le quotidien de 95% des femmes suivant un régime amincissant.

Si cela vous est déjà arrivé, ce n’est pas complètement de votre faute. L’industrie de la minceur fait tout pour faire croire qu’un simple régime peut faire perdre les kilos en trop.

Le changement, ce n’est pas si simple. Les blocages peuvent être nombreux.

Parfois ce n’est pas le bon moment pour se décider à perdre du poids. 

Parfois il est plus judicieux d’apprendre à se sentir bien dans son corps, reprendre confiance en soi et réguler ses émotions, plutôt que de se priver de nourriture ou d’entamer un jeûne. 

Le principe des 3V : comment se nourrir comme un taoïste ?

Quels principes appliquer concrètement pour retrouver une alimentation saine pour son corps ?

Connaissez vous le principe des trois V ? Cette règle a été inventée par le Dr. Anthony Fardet.

Il s’agit d’adopter une alimentation qui soit à la fois saine, durable et éthique.

Ce principe s’inscrit dans la philosophie taoïste visant à retrouver une alimentation qui soit harmonieuse et qui nous apporte de l’énergie.  

Ce principe des 3 V recommande de privilégier une alimentation qui soit :

  • Végétale. Il est préférable de privilégier les produits végétaux. Selon de nombreux spécialistes, la consommation de produits d’origine animale est souvent excessive en Occident sans pour autant être justifiée sur le plan nutritionnel. 
  • Vraie (pauvre en produits transformés). Il convient d’éviter autant que possible les aliments transformés issus de l’industrie agro-alimentaire (bonbons, biscuits, pizzas, charcuterie…). Ces derniers pour la plupart ne représentent aucun intérêt sur le plan nutritionnel. 
  • Variée. Consommer un spectre large d’aliments frais et non raffinées permet de bénéficier d’un grande quantité de macro et micronutriments à l’action protectrice sur l’organisme, tels que les fibres, les vitamines, les oligo éléments, le fer, le cuivre, le zinc, les minéraux, le magnésium, le calcium, le potassium, et les acides gras essentiels. 

Pour aller plus loin sur le sujet de l’alimentation, je vous invite à consulter le guide complet de la diététique taoïste.


Sources et références :

https://www.gros.org

https://newsroom.ucla.edu/releases/Dieting-Does-Not-Work-UCLA-Researchers-783

https://www.fondationpierredeniker.org/troubles-du-comportement-alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *