Reishi, le champignon chinois de longue vie

reishi-ganoderma-lucidium-champignon-immunité

Pourquoi les bienfaits du reishi sont-ils si prisés partout dans le monde ? 

Pourquoi des taoïstes utilisaient ce mystérieux champignon dans leur quotidien ? 

Dans la tradition ancestrale chinoise, le reishi est connu pour être un champignon aux vertus exceptionnelles. 

Dans de nombreux mythes et poèmes de tradition chinoise, des personnages vouent un culte au reishi.

Par ailleurs, les noms chinois du champignon lui confèrent une dimension magique et porte-bonheur.

Quelles sont les raisons de cette popularité, digne d’une star de la chanson française ? 

Nous allons voir dans cet article les caractéristiques et bienfaits de ce champignon de la médecine traditionnelle chinoise. 

Qu’est-ce que le reishi ? 

reishi-ganoderma-lucidum-chinois

Le reishi ou ganoderma lucidum est le plus connu des champignons médicinaux chinois

Il possède plus de 200 principes actifs, ce qui permet de l’employer dans le traitement de nombreuses affections. 

En raison de ses nombreux bienfaits pour la santé, le reishi est pour les chinois un symbole de longévité et de bien-être. 

Il est considéré en Chine comme le « roi des champignons ».

Aux origines du reishi

Le reishi est un champignon originaire d’Asie ou plus précisément de Chine. Il s’agit d’une espèce de polypores très singulière de par son aspect, sa saveur et ses propriétés médicinales.

Reishi est le nom japonais du champignon qui signifie “champignon divin, ou du Saint-esprit”.

Le nom chinois du champignon, Ling Zhi, signifie la plante de l’esprit » et son surnom le plus courant est “le champignon de l’immortalité”. 

Les premières traces écrites du champignons proviennent d’un grand traité d’herboristerie chinois : le Shennong Bencao Jing. Dans cet ouvrage, l’auteur classe le Reishi dans la catégorie des plantes supérieures

Le reishi était à l’époque employé pour garder le corps en bonne santé, donner du tonus et ralentir le vieillissement.

Très précieux, le reishi était réservé à l’Empereur ainsi qu’aux hauts dignitaires chinois afin d’augmenter leur longévité.

Cette longue histoire d’utilisation dans la tradition médicale chinoise a contribué à faire de ce champignon une star de la mycothérapie aujourd’hui.

Comment reconnaître le reishi ?

ganoderma-lucidum-reishi-chinois

Le chapeau du reishi a une forme étalée ressemblant à une langue de bœuf. Il peut atteindre un diamètre allant de 5 à 15 cm.

Sa partie extérieure est recouverte d’une couleur rouge au centre, orangée à l’extérieur et blanche sur les bords. 

Le surface lisse et brillante du reishi donne un indice sur l’origine du nom du ganoderme luisant.

Le pied du champignon est excentré du centre du chapeau, à la fois cylindrique et irrégulier. 

Enfin, la chair du reishi est fibreuse en bouche, laissant un goût amer. 

Où pousse-t-on le reishi ? 

ganoderma-lucidum-champignon-reishi-tronc-arbre

Le reishi se trouve généralement sur le tronc d’arbres morts ou au pied d’arbres vivants près d’espèces telles que le chêne, les érables, et les saules. Il est une espèce saprophyte, c’est-à-dire qu’elle se nourrit de la matière organique en décomposition des arbres. 

Ce champignon s’épanouit dans les régions humides au climat tempéré ou subtropical. Connu pour être avant tout un champignon japonais, le reishi pousse pourtant dans tout l’hémisphère nord.  

Cependant, il est difficile de trouver le reishi à l’état sauvage. Vous pourrez le trouver presque exclusivement dans les forêts de montagne à partir de 1300 mètres d’altitude. 

C’est pour cette raison que dans les années 1970, des cultures de reishi ont été déployées afin de satisfaire une demande croissante aux quatre coins du monde. 

Enfin, concernant sa période de récolte, le reishi pousse de l’été à l’automne. 

Composition nutritionnelle

Le reishi possède une composition nutritionnelle d’une grande richesse. Il appartient à la catégorie des superaliments aux côtés du curcuma, de l’astragale de Chine ou du ginseng. En effet, il est une source riche en micronutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme et à l’équilibre hormonal. 

En effet, il contient plus de 200 principes actifs composés essentiellement de polysaccharides, triterpènes, des antioxydants ainsi que 200 phytonutriments. Il contient également de nombreux minéraux, des vitamines, de l’adénosine, des stérols ainsi que de divers acides aminés. 

Voici une synthèse de la composition nutritionnelle du reishi : 

  • Polysaccharides : bêta glucanes ;
  • Triterpènes : acide ganodérique ;
  • Stérols : ergostérol ;
  • 17 acides aminés : dont de nombreux essentiels ;
  • Vitamines : de nombreuses vitamines du groupe B et de la vitamine D ;
  • Minéraux : magnésium, zinc, fer, sélénium, calcium, phosphore, potassium, cuivre. 

Les bienfaits du champignon reishi

bienfaits-du-ganoderma-lucidum-reishi

Le Reishi est utilisé depuis des milliers d’années dans la tradition asiatique afin d’améliorer les capacités de résistance de l’organisme et stimuler le système immunitaire

De même que le cordyceps sinensis et le panax ginseng, le Reishi appartient à la catégorie des champignons adaptogènes. Il augmente la résistance physique, biologique et émotionnelle à un environnement stressant et apporte une défense de l’organisme à un stress chronique. 

De nombreuses recherches scientifiques ont été effectuées afin d’identifier les bienfaits thérapeutiques du Reishi. Voici un résumé des principaux bienfaits relevés par les études cliniques. 

Renforce le système immunitaire. 

Le reishi est un allié du système immunitaire.

Cette étude réalisée par l’université de Pékin, le reishi favorise le renforcement du système immunitaire en augmtantant la production de monocytes, de macrophage et de lymphocyte t (globules blanc).

Selon le livre de Serge Villecroix, “Le Ganoderma Lucidum – Le champignon de l’immortalité”, les vertus immunostimulantes du reishi s’expliquent par la présence de bêta glucanes dans le champignon. 

Potentiel anti-cancer

Le reishi serait également un allié potentiel dans la lutte contre le cancer. 

Comme la plupart des aliments anti-inflammatoires, le reishi contient des substances naturelles qui préviennent la croissance de tumeurs ainsi que leur propagation dans l’organisme. Il contient notamment un cocktail de micronutriments, dont des antioxydants ainsi que de nombreux acides aminés. 

Selon les chercheurs, les substances les plus bénéfiques pour la santé dans le reishi seraient les polysaccharides. Ce sont des nutriments hydrosolubles reconnus pour leurs propriétés antitumorales.  

Selon les recherches scientifiques, les champignons médicinaux comme le reishi sont des alliés dans la lutte contre le cancer car ils possèdent ces fameux polysaccharides aux vertus antioxydantes.

Par ailleurs, d’autres études cliniques montrent que les terpènes présents dans le reishi auraient également des vertus anti-cancéreuses. En effet selon cette étude, les terpènes permettraient de prévenir la croissance de différentes cellules cancéreuses. 

Potentiel anti-stress 

La médecine chinoise classe ce champignon dans la catégorie des calmant nerveux. 

Et de nombreuses études ont pu montrer les bénéfices du reishi sur l’humeur. 

De par son action adaptogène, le reishi favorise la détente du système nerveux ce qui favorise la diminution du stress et de l’anxiété. 

Le reishi contient de la vitamine B5 qui est connue pour son effet anti-stress. Il possède également de nombreux minéraux tels que le zinc et la magnésium qui ont une action positive sur le bien-être mental. Enfin, le reishi est doté de lysine qui est un acide aminé réputé pour soulager la fatigue et réduire l’anxiété.

Cette étude réalisée sur des souris par des scientifiques de l’université de Punjab a pu montrer le potentiel anxiolytique de 4 espèces de Reishi. 

Un autre étude de 2005 publiée dans le Journal of Medicinal Food affirme que le reishi permettrait de soulager la dépression. 

Diminue le cholestérol et tension artérielle 

Le reishi est très largement utilisé en Asie afin d’améliorer le système cardiovasculaire. Il favorise la diminution du cholestérol ldl (mauvais cholestérol) et diminue les excès d’acides gras. 

De nombreuses études cliniques réalisées ont démontré la capacité du reishi à réduire la glycémie chez des animaux diabétiques.

Par exemple, cette étude conduite sur des rats et publiée en 2016 dans le International Journal of Medicinal Mushrooms, a pu montrer les effets positifs du reishi pour réduire le taux de cholestérol. 

Activité antivirale 

Le reishi possède une action antivirale qui s’explique par l’action des triterpènes dans le champignon. 

Il offre ainsi une aide pour résister aux infections virales. Il est notamment employé dans le traitement de certaines hépatites, en particulier l’hépatite B. 

Selon cette étude publiée en 2008 dans le Asian journal of andrology, le reishi a aussi été utilisé dans le traitement de symptômes d’infections des voies urinaires.

Effet antihypertenseur naturel 

Selon la médecine traditionnelle chinoise, le reishi fluidifie le sang. Il contribue à améliorer la circulation sanguine et renforcer le système cardio-vasculaire. 

Selon la thèse en pharmacie d’Anaïse Huguet, l’action hypertensive du reishi s’explique par les tri-terpènes. 

Le reishi offre aussi une aide pour combattre l’hypertension artérielle. 

Selon le livre de Jean-Claude Secondé, “Les champignons de santé et de longévité”, le reishi fait baisser l’hypertension en restaurant des taux hormonaux optimaux. 

Potentiel anti-allergique

Le reishi possède également des propriétés anti-allergiques. Selon cette étude publiée en 2015, les triterpènes et polysaccharides du reishi permettraient de combattre l’asthme allergique. 

Cette autre étude de 2012 sur un cobaye a pu mettre en évidence les bienfaits du reishi pour lutter contre l’asthme allergique. Cependant, le manque d’études réalisées sur l’homme nécessite de prendre des précautions sur ces résultats.

Le reishi dans la médecine chinoise

poudre-de-reishi-lingzhi-mtc

Le reishi occupe une place importante dans la médecine chinoise. Il fait partie de ces « herbes supérieures » capables de préserver la santé tout au long de la vie.

La médecine chinoise développe une vision de « l’homme entre ciel et terre ». Comme l’indique cet article du site Chenmen, l’homme est envisagé dans ses relations constantes avec l’univers. Il est un microcosme à l’image du macrocosme. Dans cette vision taoïste, l’homme ne peut accomplir tout son potentiel qu’en étant en harmonie avec la nature, le monde et l’univers.

Afin de tendre vers cet objectif d’harmonie, la médecine chinoise recommandent de nourrir trois forces présentes dans chaque être humain : le Shen (ou l’esprit associé au ciel dans l’homme), le Jing (ou essence associée à la terre dans l’homme) et le Qi (l’énergie associée aux racines même de l’homme). 

Le Reishi est l’un de ces rares champignons capable de nourrir les trois trésors

  • Le Jing (精). Il s’agit de la «quintessence» ou «essence vitale». Elle est composée d’une essence innée. Elle vous vient de votre capital génétique, de vos ancêtres. L’essence innée est enrichie par l’essence acquise. C’est-à-dire celle qui est développée au fil du temps grâce à l’ensemble des pratiques de santé que nous voyons ensemble.
  • Le Qi (氣). Il s’agit du souffle, de l’énergie vitale de la vie. Le taoïsme vous invite à le nourrir pour vivre une vie longue, heureuse et en bonne santé. Dans la MTC le reishi est connu pour être un “tonique du Qi”, c’est-à-dire qu’il permet de tonifier l’énergie vitale
  • Le Shen (神). Il s’agit de l’esprit, de la conscience, qu’il s’agit d’apprendre à apprivoiser pour vivre en harmonie. Le shen correspond aussi à l’équilibre émotionnel d’une personne. Le reishi est considéré comme étant le premier “tonique du Shen” dans l’herboristerie chinoise. 

Le Reishi est en effet un “protecteur suprême” agissant à tous les niveaux (corporelle, émotionnelle, mentale et spirituelle). Il vous aide à la fois à nous adapter à notre environnement et à nous donner la puissance pour atteindre un niveau supérieur dans notre vie. 

Le reishi : un champignon spirituel ?

champignon-ganoderma-reishi-lingzhi

Dans la tradition chinoise, le Reishi a toujours été recherché par les personnes suivant un chemin spirituel. Il était utilisé couramment par les moines taoïstes dans les montagnes chinoises, afin de nourrir leur vie intérieure. Il leur permettait de les accompagner dans leur pratique de la méditation afin de vivre une vie harmonieuse

Ces moines avaient peut-être pu observer dans leurs vies les effets positifs du champignon sur leur capacité de concentration, leur mémoire ou même leur volonté. 

Au-delà de ses multiples bienfaits thérapeutiques, le reishi est un champignon qui vous ouvre les portes d’une sagesse ancestrale, celle de la Chine traditionnelle. Il vous aide à retrouver le lien sacré avec vous-même, la nature et l’univers. Il est ce champignon incontournable de la tradition médicale chinoise pour améliorer votre vie sur le plan physique, émotionnel, mental et spirituel. 

Comment consommer le reishi ? 

Le reishi en gélules 

Le Reishi se consomme le plus couramment sous la forme de gélules contenant à l’intérieur le champignon sous forme de poudre. Cette forme de consommation du champignon a comme avantage de ne pas avoir à sentir le goût proche de la noisette, légèrement acidulé et terreux. 

En ce qui concerne le type de gélules, il est préférable de privilégier les enveloppes de gélules 100% végétales et d’origine naturelle telles que le pullulan. Le pullulan est un film végétal couramment utilisé dans l’industrie des compléments alimentaires. Il est issu de la fermentation d’un végétal tel que le tapioca. Il a pour avantage d’être dépourvu de produits chimiques, solvants, conservateurs, substances allergènes, ou substances d’origine animale. 

Le reishi en poudre 

La poudre de Reishi s’obtient après que le champignon soit récolté, séché puis broché. Il convient ici de privilégier de la poudre de Reishi issue de l’agriculture biologique. 

Le goût du Reishi étant assez prononcé, il est possible de mélanger la poudre avec du yaourt, un smoothie et un jus de fruit afin de profiter des bienfaits du champignon tout en se faisant plaisir. 

Le reishi en teinture mère

Vous trouverez plus rarement du reishi sous cette forme en France. La teinture-mère s’obtient par un procédé de macération du champignon dans de l’alcool ou par percolation à froid. Vous pouvez la consommer en versant directement gouttes dans la bouche ou en mélangeant la teinture à un verre d’eau ou jus de fruit. Son principal inconvénient est qu’elle consomme beaucoup d’alcool. Par conséquent, elle est contre-indiquée aux jeunes enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu’au personnes souffrant de certaines pathologies.

Le reishi en infusion ou décoction

Le reishi peut être consommé en infusion. Pour cela, il vous faut faire tremper des lamelles séchées du champignon dans environ ½ litre d’eau. Laissez ensuite mijoter 10 à 20 minutes pour créer votre boisson tonifiante. Vous pouvez ensuite la consommer à température ambiante. Afin de créer d’ajouter une touche gourmande à votre infusion, vous pouvez y ajouter des baies de goji. 

Le café au reishi  

Le café au reishi est une association audacieuse pour les amateurs de café. Cette boisson adaptogène est très populaire aux Etats-Unis. Elle constitue une alternative saine au café classique. Moins dosée qu’un café, elle réduit les effets indésirables liés à la caféine. 

Vous pouvez constituer vous même votre propre café au reishi en ajoutant de la poudre du champignon à votre café. Ou bien vous pouvez tout simplement acheter l’une des formules du Café des Guerriers enrichie en ganoderma.

Quelle posologie pour le reishi ?

Il est conseillé de ne pas dépasser une dose de plus de 10g par jour. Il est préférable de commencer par une petite dose puis d’augmenter si nécessaire en restant attentif aux réactions du corps.

Le Reishi se prend sous la forme de cure, essentiellement afin d’obtenir des résultats. Toutefois, afin d’éviter tout effet d’accoutumance du champignon à l’organisme, il est nécessaire de faire une pause d’une semaine lorsque l’on fait un cure de 3 semaines. 

Quelles sont les principales contre-indications et effets secondaires ? 

Il est nécessaire d’être vigilant lorsqu’on consomme du Reishi dans la mesure où il comporte quelques contre-indications: 

  • Déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que pour les jeunes enfants. 
  • Le Reishi est également déconseillé pour les personnes sous anticoagulants.
  • De par son action hypertenseur, il est également à éviter pour toutes les personnes sous hypotenseur. 

Le reishi peut parfois assécher la bouche, la gorge, les voies nasales ou provoquer des démangeaisons, des saignements du nez ou de la diarrhée. 

En cas de réaction inhabituelle du corps, il convient de stopper immédiatement la consommation du champignon et consulter son médecin traitant.

Les bienfaits du reishi à retenir

Le reishi est un champignon médicinal de la pharmacopée chinoise.

Il est rangé dans la catégorie des herbes toniques supérieures, reconnues pour leur action tonifiante sur l’organisme.

En médecine chinoise, le reishi s’utilise notamment pour tonifier l’énergie vitale et lutter contre la fatigue chronique.

Véritable super-aliment, il possède à la fois une grande densité nutritionnelle ainsi que de puissants principes actifs.

Parmi ses nombreuses propriétés médicinales, le reishi possède des propriétés immunostimulantes, antivirales ainsi qu’un potentiel anti-cancer.


Sources et références scientifiques : 

Wang X, Lin Z. Immunomodulating Effect of Ganoderma (Lingzhi) and Possible Mechanism. Adv Exp Med Biol. 2019;1182:1-37. doi: 10.1007/978-981-32-9421-9_1. PMID: 31777013.

Serge Lacroix, 2018, Le ganoderma lucidum, le champignon de l’immortalité 

Jin M, Huang Q, Zhao K, Shang P. Biological activities and potential health benefit effects of polysaccharides isolated from Lycium barbarum L. Int J Biol Macromol. 2013 Mar;54:16-23. doi: 10.1016/j.ijbiomac.2012.11.023. Epub 2012 Nov 28. PMID: 23200976.

Patlolla JM, Rao CV. Triterpenoids for cancer prevention and treatment: current status and future prospects. Curr Pharm Biotechnol. 2012 Jan;13(1):147-55. doi: 10.2174/138920112798868719. PMID: 21466427.

Singh R, Dhingra GS, Shri R. Evaluation of Antianxiety Potential of Four Ganoderma (Agaricomycetes) Species from India in Mice. Int J Med Mushrooms. 2016;18(11):991-998. doi: 10.1615/IntJMedMushrooms.v18.i11.40. PMID: 28008811.

Tang W, Gao Y, Chen G, Gao H, Dai X, Ye J, Chan E, Huang M, Zhou S. A randomized, double-blind and placebo-controlled study of a Ganoderma lucidum polysaccharide extract in neurasthenia. J Med Food. 2005 Spring;8(1):53-8. doi: 10.1089/jmf.2005.8.53. PMID: 15857210.

Singh R, Dhingra GS, Shri R. Evaluation of Antianxiety Potential of Four Ganoderma (Agaricomycetes) Species from India in Mice. Int J Med Mushrooms. 2016;18(11):991-998. doi: 10.1615/IntJMedMushrooms.v18.i11.40. PMID: 28008811.

Noguchi M, Kakuma T, Tomiyasu K, Yamada A, Itoh K, Konishi F, Kumamoto S, Shimizu K, Kondo R, Matsuoka K. Randomized clinical trial of an ethanol extract of Ganoderma lucidum in men with lower urinary tract symptoms. Asian J Androl. 2008 Sep;10(5):777-85. doi: 10.1111/j.1745-7262.2008.00361.x. Epub 2007 Dec 20. PMID: 18097505.

Anaïs Huguet, 2021, L’utilisation des macromycètes de médecine traditionnelle chinoise en thérapeutique 

Chen ML, Hsieh CC, Chiang BL, Lin BF. Triterpenoids and Polysaccharide Fractions of Ganoderma tsugae Exert Different Effects on Antiallergic Activities. Evid Based Complement Alternat Med. 2015;2015:754836. doi: 10.1155/2015/754836. Epub 2015 Apr 19. PMID: 25960757; PMCID: PMC4417579.

Mizutani N, Nabe T, Shimazu M, Yoshino S, Kohno S. Effect of Ganoderma lucidum on pollen-induced biphasic nasal blockage in a guinea pig model of allergic rhinitis. Phytother Res. 2012 Mar;26(3):325-32. doi: 10.1002/ptr.3557. Epub 2011 Jun 23. PMID: 21698671.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *