Jiaogulan : enquête sur la “plante chinoise de l’immortalité”

plante-chinoise-medicinale-jiaogulan

Le Jiaogulan est une plante chinoise tonifiante aux nombreux bienfaits. Connue sous le nom de “plante de l’immortalité”, elle s’utilise traditionnellement en Chine comme une panacée. Elle appartient à la ligue des grandes plantes adaptogènes aux côtés du Panax Ginseng, Ginseng Sibérien, du Ganoderma, du Schisandra et de l’Astragale.

Jiaogulan, de quoi s’agit-il? 

Une plante chinoise qui intrigue les chercheurs

Jiaogulan ou Gynostemma Pentaphyllum est une plante originaire d’Asie. Appartenant à la famille des cucurbitacées, le jiaogulan pousse à l’état sauvage en Chine ainsi que dans de nombreux pays d’Asie. Il s’agit d’une plante grimpante, ce que souligne la signification du nom chinois : “orchidée de vigne torsadée”. 

Le jiaogulan est utilisé depuis de nombreuses années en médecine chinoise et ayurvédique pour ses propriétés thérapeutiques.  

La plante était utilisée en Chine comme une panacée. Elle a une réputation de plante anti-âge. Selon un rapport, elle était utilisée en Chine du Sud pour traiter les bronchites chroniques ce qui a attiré l’attention de chercheurs du monde entier. 

Des études scientifiques ont alors été réalisées dans les années 1980 pour analyser les bienfaits thérapeutiques du Jiaogulan. 

Une adaptogène supérieure

Le jiaogulan a la capacité de résister à des températures extrêmes (jusqu’à -15°). Cette capacité de la plante chinoise à survivre à des conditions climatiques extrêmes donne une précieuse indication sur les propriétés qu’elle apporte à l’organisme humain. 

Le Jiaogulan appartient à la catégorie des plantes adaptogènes. Elle permet d’améliorer la capacité de l’organisme humain à s’adapter à des conditions de vie difficiles. 

Les plantes adaptogènes aident l’organisme à s’adapter et contrecarrer les effets du stress. Elles renforcent le système immunitaire, améliorent l’humeur et diminuent la fatigue. 

Les recherches scientifiques sur la plante en Chine et au Japon ont identifié des qualités très proches de celles du Ginseng. C’est pour cette raison que le Jiaogulan possède le surnom de “Ginseng du Sud”. La plante est aussi appelée “Herbe Magique » par certains peuples locaux chinois, de par ses nombreux bienfaits. 

L’herbe de l’immortalité 

montagne-chinoises-brumes-immortel

“Herbe de l’immortalité” (xiancao 仙草) est l’un des nombreux surnoms de la plante. Mais pourquoi ce nom si élogieux? 

Des études scientifiques ont permis d’identifier la présence de 82 saponines. Il s’agit d’une famille de molécules qui constituent le principe actif de la plante. 

Ces saponines sont responsables de l’effet équilibrant du Jiaogulan à la fois sur le système immunitaire, le système nerveux, les fonctions cognitives, la pression artérielle, le système reproducteur, et le système endocrinien.

Les saponines sont présentes dans le Ginseng ainsi que dans l’Astragale mais en quantité inférieure. Ceci donne une idée du potentiel important de la plante.

Les chinois ont pu expérimenter les multiples bienfaits du Jiaogulan au cours des siècles.  Ils lui ont rendu hommage par le nom d’herbe d’immortalité. 

Histoire du Jiaogulan

Une arrivée tardive en MTC

Bien que l’on retrouve le jiaogulan dans de nombreux pays asiatiques, les premières traces écrites de la plante proviennent de Chine. C’est dans un ouvrage datant de la dynastie des Ming (1368-1644), Materia Medica for Famine, que la plante est pour la première fois décrite.

L’auteur du livre, Zhu Xiao, décrit le Jiaogulan comme un potentiel complément alimentaire pour supporter la famine, sans faire allusion aux propriétés médicinales de la plante.

Ce n’est qu’en 1578 qu’un célèbre herboriste du nom de Li Shi-Zhen évoque les propriétés médicinales de la plante dans son ouvrage du nom de Compendium of Materia Medica. Le Jiaogulan est alors présenté comme une plante pouvant traiter l’hématurie, les oedèmes et douleurs au larynx, les chaleurs et oedèmes au cou, ainsi que des tumeurs. 

Le Jiaogulan n’a pas eu un usage très répandu en Chine. La plante était essentiellement utilisée par les populations locales des régions montagneuses de la Chine du Sud. 

C’est pour cette raison qu’elle n’apparaît pas dans les ouvrages canoniques de la médecine traditionnelle chinoise. Elle aurait été ajoutée sur le tard aux plantes de la pharmacopée chinoise. 

“Mieux que le Ginseng“

ginseng-racine-plante-chinoise-tonique

Les populations locales de la Chine du Sud utilisaient le Jiaogulan pour ses vertus tonifiantes. Elles le prenaient sous la forme de thé avant d’aller travailler afin d’améliorer leur résistance à l’effort. 

Le Jiaogulan était également pris comme une panacée et comme un “élixir de jouvence”. Les chinois l’utilisaient pour traiter les rhumes et d’autres maladies infectieuses. 

La plante était parfois considérée comme étant “meilleure que le Ginseng”. 

Une histoire raconte que la consommation de thé de Jiaogulan par les habitants du Mont Fanjing en Chine leur aurait permis de vivre centenaire. 

Les récentes découvertes scientifiques

Les premières études scientifiques réalisées sur les effets thérapeutiques de la plante datent de 1972. Le Jiaogulan a ensuite été intégré à la grande liste des plantes de la pharmacopée chinoise. Elle est alors utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires, détoxifiantes, et expectorantes. 

Ensuite dans le milieu des années 1970, des études japonaises découvrent de nouvelles qualités de la plante. Un scientifique découvre que le goût sucré des feuilles de Jiaogulan pourraient remplacer le saccharose.

Suite à cette découverte, le Jiaogulan devient un édulcorant utilisé au Japon et connu sous le nom de “Ammachazuru”.

Par la suite, d’autres études scientifiques ont permis de prouver les qualités adaptogènes de la plante. 

Composition riche en antioxydants 

Le Jiaogulan est une plante à la composition riche en antioxydants et autres agents actifs ce qui lui confèrent des vertus thérapeutiques multiples. Selon le scientifique japonais, Tsunematsu Takemoto, le Jiaogulan possède des agents actifs très similaires au Ginseng.

Il contient 82 saponines gypenosides, des vitamines (A, C et E), des minéraux (fer, zinc, cuivre, magnésium, manganèse, sélénium, potassium, phosphore) et oligo-éléments, ainsi que 18 acides aminés.

Les bienfaits du Jiaogulan

Antioxydant 

Le jiaogulan est un puissant antioxydant. Cette étude a permis de montrer que le jiaogulan contenait un polysaccharide à l’activité antioxydante.

Stimule le système immunitaire

Des études ont pu montrer l’action du jiaogulan sur l’amélioration du système immunitaire avec en particulier l’activité des macrophages, des lymphocytes T et des cellules natural killer. 

Cette étude réalisée sur des souris a permis de montrer les effets du gynostemma pentaphyllum sur la préservation de la fonction immunitaire. 

Réduit le stress et l’anxiété

En vertu de ses qualités de plante adaptogène, le jiaogulan permet d’améliorer les capacités de l’organisme à résister au stress et à l’anxiété. Il contribue à l’amélioration du bien-être général. 

Améliore la santé cardiovasculaire

Le jiaogulan permettrait également de lutter contre les risques de maladies cardiovasculaires. Cette étude a pu montrer le potentiel de la gynostemma pentaphyllum pour traiter les patients atteints de diabète de type 2 grâce à son action sur la réduction du glucose sanguin. La plante permettrait également d’abaisser le taux de mauvais cholestérol (LDL) et d’augmenter le taux de bon cholestérol (HDL).

Anti-fatigue 

Le jiaogulan était utilisé traditionnellement par la population des régions montagneuses de Chine du Sud pour mieux supporter la fatigue. De par sa teneur riche en saponines, la plante améliore les capacités de résistance à l’effort physique. Elle offre ainsi une solution intéressante pour les sportifs souhaitant améliorer leurs performances physiques. 

Stimule les fonctions cognitives

Le jiaogulan, en sa qualité de plante adaptogène, booste les capacités cérébrales.

D’après cette étude, la gynostemma possède une action neuroprotectrice pouvant servir en prévention de la maladie de parkinson.

Action détoxifiante

Le jiaogulan soutient la fonction digestive. Il peut aider l’organisme à se débarrasser des toxines et renforcer le métabolisme. 

Posologie

 Le jiaogulan peut se consommer : 

  • En gélules. Pour une gélule contenant 10 mg de gypenosides, la dose généralement prescrite est alors de 2 à 3 gélules par jour. 
  • En feuilles séchées. Ajouter 1-2 cuillères à café d’herbe séchée dans 20 cl d’eau chaude, puis laisser infuser pendant 40 minutes. Possibilité de prendre 1 à 3 tasses par jour. 

Contre-indications et effets secondaires 

Le Jiaogulan est contre-indiqué pour : 

  • Les femmes enceintes ou allaitantes. 
  • Toute personne devant subir une opération chirurgicale. 

La plante peut causer quelques effets secondaires bénins tels que des nausées, des troubles de la fonction digestive. Toutefois de façon générale, le plante peut être consommée sans danger. 

Avis de l’Oncle Tao

Le Jiaogulan est une plante de la tradition chinoise aux nombreux bienfaits. En tant que plante adaptogène proche du Ginseng dans sa composition, elle permet d’améliorer les capacités de l’organisme à résister aux efforts physiques et mentaux. Un must pour les sportifs!


Sources et références scientifiques : 

Xiaoya Shang, Yu Chao, Yuan Zhang, Chengyuan Lu, Chunlan Xu, Weining Niu, 2016, Immunomodulatory and Antioxidant Effects of Polysaccharides from Gynostemma pentaphyllum Makino in Immunosuppressed Mice 

Xiaoya Shang, Yu Chao, Yuan Zhang, Chengyuan Lu, Chunlan Xu, and  Weining Niu, 2016, Immunomodulatory and Antioxidant Effects of Polysaccharides from Gynostemma pentaphyllum Makino in Immunosuppressed Mice

V T T Huyen, D V Phan, P Thang, N K Hoa, C G Ostenson, 2010, Antidiabetic effect of Gynostemma pentaphyllum tea in randomly assigned type 2 diabetic patients

Ron Teeguarden, 1998, The Ancient Wisdom of the Chinese Tonic Herbs

David Winston, 2019, Adaptogens Herbs for Strengh, Stamina, and Stress Relief

Hyun Sook Choi, Mi Sook Park, Seung Hwan Kim, Bang Yeon Hwang, Chong Kil Lee, Myung Koo Lee, 2010, Neuroprotective effects of herbal ethanol extracts from Gynostemma pentaphyllum in the 6-hydroxydopamine-lesioned rat model of Parkinson’s disease

Jiaogulan – China’s ‘Immortality Herb’, 1999, Dr Jialiu Liu, Michael Blumert

4 Commentaires sur “Jiaogulan : enquête sur la “plante chinoise de l’immortalité”

  1. Mouroux says:

    C est formidable !!! Et où peut on se procurer soit la plante soit de ses graines soit des gélules ??? Je vs remercie vivement. Ds la joie de vous lire en réponse FM

    • Samuel Tessier says:

      Bonjour, je vous remercie pour votre commentaire. En gélule, vous pouvez en trouver sur le site la calebasse verte normalement. Sinon pour avoir la graine il existe des sites tels que Aisa Garden qui propose cela. Excellente journée. Bien à vous. Samuel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *