Codonopsis (dang shen) : une racine de longévité pour l’empereur Qianlong

codonopsis-plante-chinoise-perte-de-poids

Le Codonopsis est une plante couramment utilisée dans la médecine chinoise. Proche du Ginseng, cette plante permet de tonifier l’organisme. Elle avait la réputation d’être consommée par un grand empereur de la dynastie Qing pour augmenter sa longévité. 

Qu’est que le Codonopsis ? 

Le Codonopsis pilosula est une plante médicinale originaire de Corée et d’Asie du Nord. Elle appartient à la famille des campanulaceae

Le Codonopsis se cultive en Chine dans les provinces du Shaanxi, Gansu, et Sichuan. Il s’agit d’une plante grimpante qui se développe dans des sols humides et qui aime les climats doux et frais. 

C’est sa racine qui est utilisée à des fins thérapeutiques. Elle possède des effets comparables au Ginseng tout en étant beaucoup moins cher. C’est pour cette raison qu’elle porte également le nom de “Ginseng du pauvre”. 

La racine de Codonopsis (Dang Shen 党参) s’utilise couramment dans la pharmacopée chinoise notamment pour ses propriétés tonifiantes. 

Histoire du Codonopsis

Le remède de longévité d’un empereur chinois

L’usage courant de la racine de codonopsis serait arrivée tardivement dans la médecine chinoise. Sa démocratisation daterait de 1670 sous la dynastie des Qing (1644-1912). La plante est citée dans l’ouvrage “Origin of the Classic of Materia Medica” de l’auteur Zhang Lu. 

Un empereur célèbre de la dynastie des Qing du nom de Qianlong contribue à la renommée de la racine de codonopsis. En effet, cet empereur était connu pour consommer quotidiennement cette racine afin d’augmenter sa longévité. 

Une plante de la médecine traditionnelle asiatique

Le codonopsis était également utilisé dans d’autres pays d’Asie dans les médecines traditionnelles : 

  • Au Vietnam la plante est connue sous le nom de Dang Sam, et est utilisée notamment pour soulager le stress, traiter les problèmes respiratoires et “fortifier le sang”. 
  • En Corée, la plante est connue sous le nom de “Man Sam”. Elle est utilisée notamment pour traiter la toux, les palpitations et l’anorexie. 
  • A Hong-Kong, elle est connue sous le nom de Dong Sum, et s’utilise pour traiter les « déficits du qi de la rate ou des poumons”. 

Codonopsis et médecine chinoise

Dans la médecine chinoise traditionnelle, le Codonopsis est connu pour être un “tonique du qi”. Cette plante s’utilise généralement comme substitut bon marché au Ginseng. Elle est recommandé pour les personnes faibles, ou souffrant de fatigues chroniques. 

Le codonopsis s’utilise également afin de fortifier le “Qi de l’estomac et de la rate”, redonner de l’appétit, améliorer la digestion, et “fortifier le sang”.

La plante est parfois utilisée dans des formules en synergie avec l’astragale chinoise. 

Composition nutritionnelle 

Le racine de codonopsis contient des puissants agents actifs tels que des polysaccharides et des triterpènes. Ces agents actifs seraient à l’origine des nombreuses propriétés de la racine. 

Propriétés

Anti-stress et anti-fatigue 

Selon l’herboriste et ethnobotaniste David Winston, le codonopsis serait potentiellement une plante adaptogène. Sa racine permettrait d’améliorer les capacités de résistance de l’organisme à l’effort et au stress. 

Cette propriété adaptogène du codonopsis s’explique par la présence de polysaccharides dans la composition de la plante. En effet, les polysaccharides contribuent à diminuer le stress et augmenter l’énergie de l’organisme. 

Renforce le système immunitaire 

La racine de codonopsis stimule le système immunitaire. Selon cette étude, elle permettrait d’améliorer l’efficacité de traitement de certains vaccins contre les agents pathogènes et le cancer. 

Cette activité immunostimulante serait dû à la présence de polysaccharides. Selon cette étude réalisée sur des souris, la racine de codonopsis aurait une action bénéfique sur le système immunitaire, en maintenant l’équilibre des cellules T. 

racine-de-codonopsis-bienfaits

Posologie 

La racine de codonopsis peut se consommer : 

  • En feuilles séchées. Ajouter 2-3 cuillères à café de morceaux de racine dans 20 cl d’eau chaude, puis laisser infuser pendant 30 minutes. Possibilité de prendre 2 tasses par jour. 
  • Teinture-mère : 2 à 4 ml ( 40 à 80 gouttes ) en 3 prises par jour.

Contre-indications et effets secondaires

La longue tradition chinoise permet d’avoir du recul sur l’utilisation du codonopsis ainsi que ses effets secondaires. Dans la grande majorité des cas, les effets secondaires concernent la sphère digestive et sont très légers.

Selon les recommandations en médecine traditionnelle chinoise, la racine de codonopsis est déconseillée chez les personnes ayant régulièrement des troubles digestifs (diarrhées, flatulences..).

Par mesure de précaution, le codonopsis est également déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Enfin, il est recommandé de demander un avis médical avant tout usage thérapeutique de la plante.  


Sources et références scientifiques : 

Yong-Xu Sun, 2009, Immunological adjuvant effect of a water-soluble polysaccharide, CPP, from the roots of Codonopsis pilosula on the immune responses to ovalbumin in mice

Xiangliang Deng, Yajun Fu, Shuang Luo, Xia Luo, Qing Wang, Minghua Hu, Fangli Ma, Chung Wah Ma, Lian Zhou, 2019, Polysaccharide from Radix Codonopsis has beneficial effects on the maintenance of T-cell balance in mice

Ron Teeguarden, 1998, The Ancient Wisdom of the Chinese Tonic Herbs

David Winston, 2019, Adaptogens Herbs for Strengh, Stamina, and Stress Relief

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *