Baies de goji (gou qi zi) : le super aliment de l’Himalaya aux vertus anti-vieillissement

baie-de-goji-medecine-chinoise

Les baies de goji sont des « super-aliments » aux vertus extraordinaires. Elles sont connues et utilisées dans la médecine chinoise depuis des milliers d’années. Parmi ses nombreux bienfaits, les baies de goji permettent de tonifier l’organisme et stimuler le système immunitaire.

Qu’est-ce que la baie de Goji ? 

La baie de goji ou lycium barbarum est un petit fruit rouge à la forme allongée, utilisé depuis des milliers d’années dans la médecine chinoise. Le nom “goji” est l’invention d’un ethnobotaniste américain, Bradley Dobos. Celui-ci crée ce nom pour désigner les fruits d’un arbuste chinois connu jusqu’alors sous le nom de “gou qi zi”. 

Cet arbuste chinois, le lyciet, peut mesurer jusqu’à 3 mètres de haut. Son fruit appartient à la famille des Solanacées et se présente sous la forme d’une raisin.  

Sa jolie couleur rouge ainsi que son goût sucré font du goji un ingrédient très apprécié dans les desserts et les smoothies. Devenu populaire en Occident depuis le développement de la Chine en 1990, les baies de Goji étaient pourtant connues et consommées traditionnellement comme aliments de longévité par les peuples chinois de la région de l’Himalaya et de la Mongolie intérieure. 

Les baies de goji étaient considérées comme des fruits aux vertus extraordinaires.

Des récentes études scientifiques ont permis d’établir la richesse exceptionnelle des baies de goji en antioxydants, vitamines, oligo éléments, ainsi qu’en principes actifs.

Parmi leurs nombreux bienfaits, les baies de goji permettent notamment de fortifier le système immunitaire et apporter de l’énergie à l’organisme afin de surmonter les épreuves. 

Origines et variétés 

Il existe actuellement 23 espèces classées dans le genre Lycium. Toutefois les trois principales variétés sont les suivantes :

  • Le lycium barbarum ou lyciet commun. Cette espèce se développe dans la région chinoise du Ningxia, près du Tibet et de la Mongolie intérieure. La production des “superfruits de goji” a contribué au formidable essor économique de cette province chinoise. 
  • Le lycium chinense ou lyciet chinois. Cette variété se développe sur tout le territoire chinois à l’exception du Tibet.
  • Le lycium ruthenicum ou lyciet de Russie. Cette variété se retrouve surtout au Tibet dans la province du Qinghai. Cette espèce produit des fruits noirs, ce qui lui vaut également le nom de “goji noir”. 

Selon les études scientifiques, les baies de goji en provenance du Ningxia (lycium barbarum) sont les mieux dotées en vitamines, minéraux et antioxydants. C’est donc cette variété qui est la plus utilisée à des fins thérapeutiques. 

Histoire de la baie de goji 

Le goji et l’épopée de Gilgamesh

L’épopée de Gilgamesh est le plus vieux récit épique de l’humanité. Provenant de mésopotamie, et datant du IIième millénaire av. J.C, cette œuvre raconte l’épopée d’un personnage héroïque de la Mésopotamie antique : Gilgamesh. 

Dans cet ouvrage, un personnage, le dieu Uta-Napishtim, révèle au héros l’existence d’une plante qui lui donnera l’immortalité : le lycium (la plante du goji).

Le goji, un fruit de la Chine antique 

La première référence au lycium provient d’un des premiers ouvrages de la Chine antique, le livre des odes (詩經 shi jing). Dans cet ouvrage, rédigé sous la dynastie des Zhou occidentaux (1046 à 771 av. J.-C), un poème décrit la récolte du lycium dans les montagnes de la province de Ningxia.

A l’époque de la Chine ancestrale, les médecins taoïstes préconisent le goji parmi d’autres drogues végétales afin d’atteindre l’immortalité. Plusieurs taoïstes célèbres, médecins et poètes avaient essayé de consommer différentes décoctions à base de lycium en vue de prolonger leur vie. 

Le goji, à l’origine de la médecine chinoise

Le goji figure dans le plus ancien manuel d’herboristerie et de pharmacopée chinoise : le Shennong Bencao Jing. L’ouvrage décrit la saveur, les effets ainsi que les différentes appellations du goji, bien que la partie de la plante utilisée ne soit pas spécifiée.

Sous la dynastie des Yuan (1271-1368), des recettes utilisant les baies de goji mélangées à du thé, du porridge ou du vin apparaissent dans un ouvrage de recettes diététiques du nom de Yinshan Zhengyao.

Dans le Bencao gangmu, ouvrage de référence de la pharmacopée traditionnelle chinoise,  rédigé par l’herboriste et médecin Li Shizhen, l’auteur décrit le lycium comme une plante pouvant accroître la longévité. Elle permettrait de “tonifier les reins, humidifier les poumons, stimuler le jing et revigorer le qi”. 

Sous la dynastie Ming et Qing (1644-1912), de nombreuses formules comprenant du lycium sont décrites dans de nombreux ouvrages de médecine chinoise.

Composition nutritionnelle 

baie-goji-sechee

Les baies de goji appartiennent à la catégorie des “super-aliments” de par leur forte teneur en nutriments. Elles disposent d’une composition très riche en vitamines, minéraux et antioxydants. Elles contiennent plus spécifiquement : 

  • Des vitamines : B1, B2, B6, C et E.
  • 21 oligo-éléments et minéraux dont du fer, du zinc, du cuivre, du sélénium, du phosphore, du calcium, et du germanium.
  • 18 acides aminés différents.
  • Des polysaccharides.
  • Des flavonoïdes.

Propriétés 

baie-de-goji-adaptogène-bienfaits

Stimulent le système immunitaire 

Les baies de goji ont été utilisées traditionnellement dans la médecine chinoise pour renforcer le système immunitaire et prévenir les maladies. 

Selon cette étude menée sur un groupe de 60 adultes âgés pendant un mois, la consommation de jus de goji aurait permis de renforcer l’immunité cellulaire et d’améliorer le sentiment de bien-être général.

Cette autre étude réalisée sur des souris a permis de montrer les effets positifs du lycium barbarum sur le système immunitaire. 

Favorisent la santé des yeux

Les baies de goji contiennent des agents actifs favorisant la santé oculaire. Elles contiennent notamment un anti-oxydant, la zéaxanthine, protégeant la rétine d’une dégénérescence cellulaire. 

Parmi ses agents actifs, les baies de goji contiennent également des caroténoïdes, dont des béta carotènes, qui ont une action favorable sur la santé des yeux.

Cette étude récente suggère que le lycium barbarum pourrait améliorer la santé des yeux en prévenant certains troubles de la vue tels que la dégénérescence maculaire.

Action détoxifiante 

Les baies de goji ont une action détoxifiante sur l’organisme en protégeant la fonction du foie et en favorisant l’élimination des toxines.

En effet, cette étude réalisée sur des rats a permis de montrer les effets positifs de la consommation de lycium barbarum dans le traitement des hépatites liée à l’alcool.

Action anti-fatigue 

De par leur composition riche en vitamine C, les baies de goji constituent un remède  pour lutter contre la fatigue.

Elles disposent également d’une composition riche en oligo-éléments permettant à la fois de limiter les carences en micronutriments et donner du tonus à l’organisme. 

Les bienfaits du goji selon la médecine chinoise

Nom Chinois枸杞子  Gou Qi Zi
Trésor associéJing et sang
Dynamique énergétiqueNeutre
GoûtDoux
Organes associésFoie, rein et estomac

La baie de Goji est connue en médecine chinoise pour :

  • Enrichir le Jing et le Sang. 
  • Enrichir le sang du foie et clarifier la vue. 
  • Humidifier le poumon. 

Posologie 

Le goji peut se consommer : 

  • En gélule. 2 à 3 fois par jour en fonction du dosage. Se référer à la notice. 
  • En teinture-mère : 3 à 5 ml ( 60 à 100 gouttes ) en 4 prises par jour.
  • En feuilles séchées. Ajouter 2 cuillères à café de baies dans 20 cl d’eau chaude, puis laisser infuser pendant 40-50 minutes. Possibilité de prendre 3 tasses par jour. 
  • Comme aliment. Les baies de goji séchées et de bonnes qualités peuvent se manger crues. Elles conviennent parfaitement à un encas pour se redonner de l’énergie. Possibilité de manger jusqu’à 30 grammes par jour. 
  • En jus. La consommation de baies de goji sous forme de jus est également une alternative intéressante. Le jus à base de goji est mélangé souvent à de l’eau et d’autres ingrédients. Toutefois, la valeur nutritionnelle du jus est moins importante que des baies séchées à cause des nombreuses étapes de transformation. Il faudra donc veiller à privilégier des jus fortement dosés en baies de goji.
bol-smoothie-baies-de-goji-petit-dejeuner

Contre-indication et effets secondaires

Les baies de goji n’ont pas de contre-indications particulières. Toutefois par mesure de précaution, elles sont déconseillées pour les femmes enceintes, allaitantes ou toute personne sous anticoagulant. 

Les quelques effets secondaires concernent la sphère digestive (diarrhée, flatulence, ballonnements abdominaux).

Les baies de goji peuvent parfois colorer les selles en leur donnant une teinte orangée ou rouge. Toutefois ceci n’a aucun incidence sur la santé.


Sources et références scientifiques :

Harunobu Amagase, Bixuang Sun, Dwight M Nance, 2009, Immunomodulatory effects of a standardized Lycium barbarum fruit juice in Chinese older healthy human subject

Ruonan Bo, Yaqin Sun, Shuzhen Zhou, Ning Ou, Pengfei Gu, Zhenguang Liu, Yuanliang Hu, Jiaguo Liu, and Deyun Wang, 2017, Simple nanoliposomes encapsulating Lycium barbarumpolysaccharides as adjuvants improve humoral and cellular immunity in mice

Wanjiku Mathenge, 2014, Age-related macular degeneration

Sai Gu, Pei-long Wang, Rong Jiang, 2007, A study on the preventive effect of Lycium barbarum polysaccharide on the development of alcoholic fatty liver in rats and its possible mechanisms

Ron Teeguarden, 1998, The Ancient Wisdom of the Chinese Tonic Herbs

David Winston, 2019, Adaptogens Herbs for Strengh, Stamina, and Stress Relief

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *