Bacopa Monnieri : la plante adaptogène pour la mémoire à long terme

Bacopa-plante-indienne-adaptogene

Comment des sages indiens auraient pu connaître les propriétés médicinales de cette plante de l’Himalaya? 

Le Bacopa Monnieri est une plante utilisée dans l’ayurvéda depuis millénaires. Elle était utilisée afin d’aider à mémoriser puis transmettre oralement les longs textes sacrés de la tradition indienne (les védas). 

Aujourd’hui des études scientifiques portant sur le bacopa ont pu identifier les propriétés adaptogènes et nootropiques de la plante. 

La science moderne est venue valider une vérité éprouvée par la médecine traditionnelle indienne depuis des milliers d’années. 

Je vous propose de partir à la découverte de cette plante adaptogène au profil très atypique.

Qu’est-ce que le bacopa monnieri? 

Le bacopa monnieri est une plante nootropique issue de la tradition ayurvédique. Son action permet d’améliorer les fonctions cognitives. Appelée parfois “plante de l’intellect”, elle stimule notamment la capacité d’apprentissage, de mémorisation et de concentration. 

Le bacopa est élevé au rang des plantes supérieures dans la tradition indienne aux côtés notamment de l’ashwagandha, de la centella asiatica et du curcuma. C’est une plante tonique utilisée dans les “rasayanas”, des préparations médicinales pour revitaliser l’organisme. 

Sa popularité était si grande que les Indiens lui ont donné le surnom de Brahmi, tiré du nom de leur dieu suprême Brahma.  

Le bacopa appartient à la catégorie des adaptogènes, c’est-à-dire qu’elle améliore les capacités de résistance de l’organisme aux situations de stress. Dotée d’une action antioxydante et neuroprotectrice, le bacopa diminue les effets du stress à la fois sur le système nerveux et le fonctionnement des neurotransmetteurs. 

De par ses vertus adaptogènes, cette plante peut ainsi s’utiliser afin de réduire la dépression, l’anxiété, le stress et les troubles de l’attention. 

Origines et culture du bacopa 

paysage-naturel-inde-brume-arbres-fôret

Le bacopa est l’une des plus anciennes plantes nootropiques de l’humanité. Il est utilisé dans la médecine ayurvédique depuis des millénaires. Parmi les milliers de plantes de la phytothérapie indienne, le bacopa fait partie des plus réputées. La signification de son nom en sanscrit signifie “conscience” ou “sagesse” en raison de son action sur le cerveau. Elle a la réputation de clarifier l’esprit.

Le cerveau étant le siège de l’activité créatrice dans la pensée traditionnelle indienne, le bacopa est associé à la divinité suprême du panthéon des divinités hindouistes : Brahman. 

Le bacopa est une plante rampante mesurant entre 10 et 20 cm. Il se développe à l’état naturel dans les zones marécageuses de l’Inde et se cultive dans de nombreux pays d’Asie du Sud-Est tels que l’Inde, le Pakistan, le Népal et le Sri Lanka. 

Cette plante vivace a besoin de beaucoup d’eau pour se développer ce qui lui vaut le surnom de “hysope d’eau”.  En raison de son habitat naturel, le bacopa peut s’utiliser comme plante d’aquarium ou de bassins aquatiques. 

Cependant, du fait de l’épuisement des zones humides, le bacopa connaît une menace d’extinction. Depuis quelques années, des chercheurs ont mis au point un système de culture in vitro de la plante de façon à pouvoir satisfaire une demande croissante de plantes ayurvédiques au niveau mondial. 

Quel est le mode de fonctionnement du bacopa sur le cerveau? 

cerveau-fonctionnement-connection-neurones

Les études réalisées sur le bacopa montrent que la plante favorise une amélioration des capacités cognitives et de la mémoire. Cette action s’explique par les principes actifs de la plante, les bacosides A et B. 

Ces principes actifs agissent sur l’hippocampe, une zone du cerveau jouant un rôle clef dans les processus de mémorisation. Ils permettent également la reconstruction de neurones endommagés (la neurogenèse). 

De plus, les bacosides augmentent le taux d’acétylcholine, un neurotransmetteur essentiel pour la mémorisation et l’apprentissage.

Enfin les bacosides protègent les neurones grâce à leur activité antioxydante et anti-inflammatoire. 

En raison de son activité neuroprotectrice et anti-inflammatoire, le bacopa présente ainsi un potentiel intéressant dans la prévention des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer et de Parkinson.

Valeurs nutritionnelles

Le bacopa dispose d’une composition très riche. Il contient notamment : 

  • Des acides aminées 
  • De la vitamine C 
  • Des minéraux et oligo éléments (calcium, phosphore, fer..)
  • Des saponines et triterpéniques : bacosides A et B
  • Des flavonoïdes
  • Des alcaloïdes
  • Des phytostérols
  • Des fibres
  • Des protéines
  • Des lipides 
  • Des glucides

Bienfaits du bacopa 

Améliore la mémoire 

Le bacopa s’utilise pour améliorer la mémoire depuis des milliers d’années. Des récentes études scientifiques ont pu montrer l’efficacité de l’action du bocapa sur la sphère cognitive. 

Cette étude randomisée, réalisée sur un groupe de personnes âgées a permis de montrer que le bocapa améliore de façon significative la mémoire. 

Cet autre travail de recherche étudie le potentiel de la plante dans le traitement des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. 

Les effets du bacopa sur la mémoire ne sont pas uniquement limités aux personnes âgées. Dans cette étude portant sur un groupe d’adultes âgés entre 40 et 65 ans, les résultats ont pu montrer que le bacopa améliore la capacité à retenir de nouvelles informations.

Enfin, dans cette étude clinique réalisée sous contrôle placebo sur un groupe de 60 étudiants en médecine pendant 6 semaines, il a été montré que le bacopa avait permis une nette amélioration des résultats aux tests liés à la mémoire et la sphère cognitive. 

En raison de son action stimulante sur la mémoire, il arrive de voir le bacopa recommandé aux étudiants lors des périodes d’examens. 

Améliore les capacités d’apprentissage 

Le bacopa améliore la vitesse de traitement cognitif, permettant ainsi l’apprentissage de nouvelles activités plus rapidement et facilement. 

Dans cette étude réalisée par une université indienne sur des enfants et des étudiants, les résultats ont pu montrer que la supplémentation en bacopa avait permis une amélioration de la cognition, de l’aisance verbale ainsi que de la mémoire. 

Cette autre étude étudiant les effets du bacopa sur la sphère cognitive, les résultats montrent une amélioration significative de la vitesse de traitement visuel, de la vitesse d’apprentissage et de la consolidation de la mémoire. 

Protège le cerveau

Le bacopa  possède une action neuroprotectrice. Ceci s’explique par les principes actifs de la plante, les bacosides, favorisant la régénération des neurones endommagés. En effet ces molécules, en vertu de leur propriétés antioxydants sont en mesure de lutter efficacement contre les radicaux libres en les neutralisant.

Le bacopa permet ainsi de lutter contre le stress oxydatif prévenant ainsi l’apparition de certaines maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer. 

Cette étude réalisée sur des rats a notamment pu montrer que le bacopa avait une action protectrice dans la région de l’hippocampe contre le stress oxydatif.

Dans cette autre étude menée sur des rats, les résultats ont permis de montrer une action antioxydante du bacopa au niveau du cortex frontal, du striatum et de l’hippocampe.

Diminue le stress 

En tant que plante adaptogène, le bacopa possède une action efficace contre le stress. De la même façon que la rhodiole, l’éleuthérocoque, ou l’astragale, le bacopa améliore les capacités de résistance de l’organisme au stress. 

De plus, la plante favorise la diminution du taux de cortisol dans le sang, l’hormone responsable du stress. Elle soutient également l’activité de neurotransmetteurs jouant un rôle clef dans le bien-être et la santé mentale tels que le GABA, l’acétylcholine, et la sérotonine.

Aide à réduire les symptômes de dépression

Le bacopa s’utilise traditionnellement afin de lutter contre l’anxiété et soulager les symptômes du stress. 

Des récentes études cliniques ont permis de mettre en évidence les effets bénéfiques du bocopa sur la régulation de l’humeur. 

Ces travaux de recherche  réalisés sur des animaux par le département santé de  l’Université du Michigan montrent les effets positifs du bacopa notamment dans la réduction de la dépression et de l’anxiété. 

Selon ces travaux, ces effets très positifs s’expliqueraient par l’amélioration de l’activité de certains neurotransmetteurs tels que l’acétylcholine, la sérotonine et le GABA.

Posologie du bacopa

La dose standard est de 300 mg par jour pour un extrait de 50% de bacosides. La concentration en principes actifs pouvant varier suivant les formules, il convient de se référer à l’étiquette du complément. 

  • Gélules : 2 à 4 gélules par jour à avaler au moment du repas avec un grand verre d’eau. Privilégier les gélules bio. 
  • En poudre :  le bacopa étant liposoluble vous pouvez le consommer mélangé avec des aliments ou un liquide. Toutefois en raison de son goût prononcé, la consommation de la plante sous la forme de gélule est préférable.
  • Teintures-mère : 1,5-2,5 ml, trois à quatre fois par jour. 
  • Thé : une cuillère à café d’herbe séchée mélangée à 20 cl d’eau chaude. Laisser infuser 40 minutes. Consommer jusqu’à 4 tasses par jour. 

Précautions et contre-indications 

Le bacopa est une plante sûre et généralement bien tolérée lorsqu’elle est consommée dans des doses raisonnables. 

Il existe toutefois quelques effets secondaires potentiels : indigestion, bouche sèche, diarrhée, nausées, crampes, un ballonnement de l’estomac, ou fatigue. 

Par mesure de précaution, il convient de demander l’avis à son médecin avant toute prise
Enfin cette plante est connue pour accumuler des métaux lourds tels que le mercure. Il convient donc d’être vigilant lors du choix du complément en s’assurant qu’il provient bien d’une entreprise réputée, s’approvisionnant auprès de filières bio. 

Conclusion : 

Le bacopa est une plante adaptogène utilisée depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique. Elle permet d’améliorer la réponse de l’organisme au stress et stimuler les fonctions cognitives. Nootropique reconnue, le bacopa permet également d’améliorer la capacité de concentration ainsi que la mémorisation.


Sources et références : 

Annette Morgan, John Stevens, 2010, Does Bacopa monnieri improve memory performance in older persons? Results of a randomized, placebo-controlled, double-blind trial

Tatimah Peth-Nui, Jintanaporn Wattanathorn, Supaporn Muchimapura,Terdthai Tong-Un, Nawanant Piyavhatkul,  Poonsri Rangseekajee, Kornkanok Ingkaninan, and Sakchai Vittaya-areekul, 2012, Effects of 12-Week Bacopa monnieriConsumption on Attention, Cognitive Processing, Working Memory, and Functions of Both Cholinergic and Monoaminergic Systems in Healthy Elderly Volunteers

Steven Roodenrys, Dianne Booth, Sonia Bulzomi, Andrew Phipps, Caroline Micallef, Jaclyn Smoker, 2002, Chronic effects of Brahmi (Bacopa monnieri) on human memory

Navneet Kumar, L G Abichandani, Vijay Thawani, K J Gharpure, M U R Naidu, G Venkat Ramana, 2016, Efficacy of Standardized Extract of Bacopa monnieri(Bacognize®) on Cognitive Functions of Medical Students: A Six-Week, Randomized Placebo-Controlled Trial

James D Kean, Luke A Downey, Con Stough, 2016, A systematic review of the Ayurvedic medicinal herb Bacopa monnieri in child and adolescent populations

C Stough, J Lloyd, J Clarke, L A Downey, C W Hutchison, T Rodgers, P J Nathan, 2001, The chronic effects of an extract of Bacopa monniera (Brahmi) on cognitive function in healthy human subjects

Amar Jyoti Deepak Sharma, 2006, Neuroprotective role of Bacopa monniera extract against aluminium-induced oxidative stress in the hippocampus of rat brain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.