7 plantes toniques de la tradition taoïste pour augmenter l’énergie mentale

arbre-gingko-biloba-medecine-chinoise

Et si des plantes chinoises pouvaient vous aider à améliorer votre mémoire et votre concentration ? 

Aujourd’hui, le manque de concentration ainsi que les troubles de l’attention posent de vrais problèmes pour l’apprentissage. 

Cela peut empêcher d’être productif au travail, nuire aux relations sociales, ou même mettre en danger la santé mentale.  

Comment lutter contre la dispersion? 

Il existe parmi les adaptogènes, une certaine catégorie de plantes permettant d’améliorer les capacités cérébrales : il s’agit des nootropiques. 

Vous allez découvrir ici comment des plantes de tradition taoïste peuvent vous aider à améliorer vos fonctions cognitives. 

Les nootropiques, des substances qui agissent sur l’esprit 

cerveau-connexion-plantes-nootropiques-stimulation-cognitive

Les nootropiques sont des substances permettant de booster le cerveau. Elles existent sous la forme de médicaments, compléments alimentaires, ou molécule. 

Les nootropiques sont particulièrement utiles pour améliorer à la fois le bien-être émotionnel et mental et stimuler le fonctionnement cérébral. 

Le terme de nootropique est l’invention du Dr. Corneliu E. Giurgea qui découvre dans les années 1970 une série de substances améliorant l’apprentissage et la mémoire. 

Le mot est dérivé du grec noos (esprit) et tropos (façonner) pour désigner une «action sur l’esprit». 

L’explosion de la consommation des smart drugs

Dans l’univers des nootropiques, la consommation de smarts drugs ou drogues intelligentes s’est largement répandue dans les milieux étudiants, ainsi que dans le monde des affaires. 

Ce sont ces médicaments tels que le modafinil, l’adderall, ou encore la ritaline, permettant d’améliorer les performances cognitives afin d’être plus créatif, plus concentré et plus motivé. 

Selon cet article publié par la Harvard Business Review, près de 20% des étudiants de grandes universités américaines avaient déjà consommé des smart drugs au cours de leurs études.

Cette consommation a été popularisée par le film “Limitless”, dans lequel le héros parvient à améliorer considérablement ses facultés cognitives en consommant un comprimé vendu 800$.

Cependant la consommation de ce type de nootropique n’est pas sans danger.

Le risque d’effets secondaires des smart drugs 

Bien que les smarts drugs soient aujourd’hui légales, elles comportent de nombreux effets secondaires.

Selon cette étude sur le modafinil, les effets indésirables les plus courants sont des maux de tête, des nausées ainsi que la perte d’appétit. Il existe d’autres effets indésirables signalés tels que l’anxiété, des diarrhées, des étourdissements ou de l’insomnie. 

De plus, il existe un risque d’addiction à ces nootropiques lorsqu’ils sont utilisés contre avis médical. 

Aujourd’hui il existe une alternative naturelle à ces nootropiques permettant d’améliorer les capacités cognitives en diminuant le risque d’effets secondaires.

Une alternative douce et naturelle aux smart drugs. 

plante-chinoise-monographie

L’alternative par les plantes

L’utilisation de plantes médicinales est l’un des plus anciens systèmes de santé existant au monde. Selon l’OMS, 75% de la population mondiale dépend de l’utilisation de plantes pour la majorité des soins basiques. 

La Chine possède le plus vieux système de santé existant au monde avec la médecine traditionnelle chinoise. Les plantes de la pharmacopée traditionnelle font figure de «trésor national». 

La médecine chinoise compte près de 8000 ingrédients provenant de la nature dans sa pharmacopée ( végétaux, minéraux), dont 800 sont utilisés régulièrement et 400 quotidiennement. 

L’utilisation de ces plantes prend ses racines dans la tradition taoïste.

L’utilisation des plantes dans la tradition taoïste

boutique-de-plantes-chinoises-herboristerie-apothicaire

L’utilisation des plantes en Chine découle d’une tradition taoïste millénaire. Elle s’intègre à la fois à un idéal de longue vie et d’immortalité. Les plantes ne sont pas seulement un moyen de prendre en charge les affections du quotidien mais également une occasion d’accomplir une vie spirituelle. 

L’alchimie taoïste a accordé une large part au végétal au cours de son histoire. Dans les légendes alchimiques chinoises, des personnages partent dans les montagnes préparer des élixirs de longue vie. 

Dans les traités de médecine chinoise et alchimie figurent des plantes que l’on retrouve aujourd’hui parmi les nootropiques.

La plus connue aujourd’hui est le Ginseng. Cette plante constitue dans la Chine traditionnelle une véritable panacée. Parmi ses nombreuses propriétés, elles étaient connues pour élever l’âme, éloigner la peur et améliorer la compréhension. De par sa grande valeur, le Ginseng était réservé à l’empereur ainsi qu’aux hauts dignitaires. 

Il existe d’autres plantes utilisées couramment dans la médecine chinoise pour stimuler les facultés cognitives. C’est ce que nous allons voir maintenant.

7 plantes nootropiques utilisées dans la tradition médicale chinoise

Le Ginkgo 

Nom botanique  Ginkgo Biloba
Nom chinois银杏 Yi xing  
Trésor associéqi 
Dynamique énergétiquefroid
Goûtamer
Organes associéscoeur

Le Ginkgo Biloba est connu pour figurer parmi les plus anciennes espèces d’arbre au monde. Son origine remonte à environ 200 millions d’années. 

L’arbre est réputé pour sa grande longévité. Certains Ginkgo Biloba auraient vécu plus de 1000 ans. 

L’utilisation de la racine de Ginkgo est très ancienne dans l’herboristerie chinoise. Elle était employée pour stimuler la circulation et l’énergie pulmonaire. Toutefois la feuille de Ginkgo n’est utilisée en médecine chinoise que depuis quelques décennies. 

Elle a été popularisée suite aux récentes études cliniques mettant en évidence les propriétés thérapeutiques des extraits standardisés de Ginkgo Biloba. Ces études ont pu montrer que le Ginkgo Biloba permettait d’améliorer les capacités de concentration et de mémorisation.

Les feuilles de Ginkgo Biloba contiennent comme principes actifs :

  • Des glycosides flavonoïdes, qui sont de puissants antioxydants.
  • Des terpènes aux propriétés anti-inflammatoires.  

La Rhodiola

Nom botanique  Rhodiola Rosea
Nom Chinois红景天 hong jing tian
Trésor associéSang et Qi 
Dynamique énergétiqueFroid
GoûtDoux 
Organes associésFoie

La rhodiole a longtemps été utilisée au Tibet, en Sibérie ainsi qu’en Scandinavie. Dans la médecine traditionnelle tibétaine, elle est utilisée pour nourrir les poumons et traiter les problèmes respiratoires. Elle est également utilisée pour faire baisser la fièvre, améliorer la circulation sanguine et augmenter l’énergie.

Selon certains récits, les empereurs chinois organisaient des expéditions en Sibérie pour collecter et ramener cette plante.  

Des études cliniques ont montré des effets positifs de l’utilisation d’extraits de rhodiole dans le traitement de la dépression légère ou l’anxiété généralisée. Figurant parmi les plantes adaptogènes, elle est un anti-stress et un anti-dépresseur naturel. Elle joue également un rôle positif dans l’amélioration de l’humeur. 

L’Hydne hérisson

Nom botanique  Hericium Erinaceus
Nom Chinois猴头菇 hou tou gu
Trésor associéQi, Shen
Dynamique énergétiqueneutre
Goûtdoux 
Organes associésrate, estomac, foie ( ou rein et foie selon d’autres sources ) 

Moins connu que le Reishi, le Shiitaké ou le Maitaké, l’hydne hérisson est un champignon médicinal aux propriétés intéressantes. Il est également connu sous le nom de crinière de lion, de par son allure.

Longtemps utilisé en médecine chinoise et dans la cuisine en Chine, les premières traces de propriétés thérapeutiques ont pour origine la dynastie des Ming (1368, 1644). Le champignon était alors employé pour booster les performances physiques, sexuelles et mentales. 

Le champignon contient des polysaccharides qui selon cette étude joueraient un rôle favorable dans l’amélioration des fonctions cognitives. 

Cette autre étude suggère que l’hydne hérisson pourrait jouer un rôle préventif dans la progression de la maladie d’alzheimer. 

Polygala de Chine

Nom botanique  polygala tenuifolia
Nom Chinois远志 yuan zhi
Trésor associéshen
Dynamique énergétiquetiède
Goûtacre, piquant, amer
Organes associésPoumon, coeur, rein

La polygala de Chine figure parmi les 50 plantes fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise. Elle est utilisée traditionnellement pour calmer le shen, réduire l’anxiété, l’irritabilité, apaiser les mauvais rêve et l’insomnie.

Une récente étude clinique sur les extraits de polygala tenuifolia a permis d’identifier des effets d’amélioration de la mémoire. Cette autre étude a permis de mettre en lumière les effets positifs de la polygala tenuifolia en prévention de la maladie d’alzheimer. 

Racine de pivoine

Nom pharmaceutique  radix paeonia alba
Nom Chinois芍药 bai shao yao
Trésor associéSang
Dynamique énergétiqueLégèrement froid
GoûtAmer, acide
Organes associésFoie, rate

La racine de pivoine est une plante tonifiante réputée de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Elle est connue en MTC pour “tonifier et purifier le sang”. Elle est traditionnellement utilisée pour traiter les problèmes gynécologiques tels que les douleurs menstruelles. 

La pivoine blanche aurait également des effets bénéfiques sur l’humeur. Cette étude réalisée sur des rats en 2020, suggère que les racines de pivoine blanche agissent sur la sécrétion sérotonine, produisant des effets antidépresseurs et anti-anxiété.

La racine de pivoine s’utilise également pour améliorer la mémoire et réduire la progression de la maladie d’alzheimer. 

Ginseng

Nom botanique  Panax Ginseng CA. Meyer
Nom Chinois紅参 ren shen
Trésor associéQi, Shen, Jing
Dynamique énergétiqueTiede
GoûtDoux, légèrement
Organes associésPoumon, coeur, rate

Le Ginseng est l’une des panacée de la pharmacopée chinoise. Il est traditionnellement utilisé pour nourrir à la fois le corps et l’esprit. Dans la tradition taoïste, le Ginseng est connu pour stimuler les trois trésors (San Bao) : le Qi, le Jing et le Shen. 

Parmi ses nombreux bienfaits, le Ginseng permet de stimuler les fonctions cognitives.

Cette étude a pu montrer que l’american Ginseng permettrait d’améliorer la mémoire chez les individus d’âge moyen.

Huperzia ou herbe du tigre

Nom botanique  Centella Asiatica
Nom Chinois千层塔 jin bu huan
Trésor associéNA
Dynamique énergétiquefroid
Goûtlégèrement amer
Organes associésrate, rein, poumon

Cette plante est utilisée depuis des millénaires comme infusion dans la médecine traditionnelle chinoise. Elle était utilisé à l’origine pour le traitement de la fièvre et des inflammations. 

Elle possède un alcaloïde naturel apprécié des scientifiques pour ses effets bénéfiques sur la mémoire : l’huperzine. 

Cette étude a pu montrer les effets positifs de cette plante pour l’amélioration des symptômes de la maladie de parkinson. 

Cette autre étude a pu également montrer les effets positifs de l’huperzia dans l’amélioration des fonctions cognitives chez les personnes atteintes de la maladie d’alzheimer. 


Relecture scientifique du Dr D. GEORGET TESSIER , phytothérapeute ( DU ), acupuncteur (D U.) 

Sources et références scientifiques : 

Carl Cederström, 2016, Like It or Not, “Smart Drugs” Are Coming to the Office

Karl Greenblatt; Ninos Adams, 2021, Modafinil

S Kanowski 1, W M Herrmann, K Stephan, W Wierich, R Hörr, 1996, Proof of efficacy of the ginkgo biloba special extract EGb 761 in outpatients suffering from mild to moderate primary degenerative dementia of the Alzheimer type or multi-infarct dementia

J A Mix 1, W D Crews Jr, 2000, An examination of the efficacy of Ginkgo biloba extract EGb761 on the neuropsychologic functioning of cognitively intact older adults

A Panossian 1, G Wikman, J Sarris, 2002, Rosenroot (Rhodiola rosea): traditional use, chemical composition, pharmacology and clinical efficacy

Koichiro Mori 1, Satoshi Inatomi, Kenzi Ouchi, Yoshihito Azumi, Takashi Tuchida, 2016, The Neuroprotective Properties of Hericium erinaceus in Glutamate-Damaged Differentiated PC12 Cells and an Alzheimer’s Disease Mouse Model

Junrong Zhang 1, Shengshu An 2, Wenji Hu 3, Meiyu Teng 4, Xue Wang 5, Yidi Qu 6, Yang Liu 7, Ye Yuan 8, Di Wang, 2016, The Neuroprotective Properties of Hericium erinaceus in Glutamate-Damaged Differentiated PC12 Cells and an Alzheimer’s Disease Mouse Model

 Xinxin Deng 1, Shipeng Zhao 1, Xinqi Liu 2, Lu Han 1, Ruizhou Wang 1, Huifeng Hao 3, Yanna Jiao 3, Shuyan Han 3, Changcai Bai, 2020, Polygala tenuifolia: a source for anti-Alzheimer’s disease drugs

Zongyang Li, 1 Yamin Liu, 1 Liwei Wang, 1 Xinmin Liu, 1 Qi Chang, 1 Zhi Guo, 1 Yonghong Liao, 1 Ruile Pan, 1 ,* and Tai-Ping Fan 2, 2014, Memory-Enhancing Effects of the Crude Extract of Polygala tenuifolia on Aged Mice

Anastasia Ossoukhova 1, Lauren Owen, Karen Savage, Marjolaine Meyer, Alvin Ibarra, Marc Roller, Andrew Pipingas, Keith Wesnes, Andrew Scholey, 2015, Improved working memory performance following administration of a single dose of American ginseng (Panax quinquefolius L.) to healthy middle-age adults

Liang-Wei Chen 1, Yan-Qin Wang, Li-Chun Wei, Mei Shi, Ying-Shing Chan, 2007, Chinese herbs and herbal extracts for neuroprotection of dopaminergic neurons and potential therapeutic treatment of Parkinson’s disease

Bai-Song Wang 1, Hao Wang, Zhao-Hui Wei, Yan-Yan Song, Lu Zhang, Hong-Zhuan Chen, 2009, Efficacy and safety of natural acetylcholinesterase inhibitor huperzine A in the treatment of Alzheimer’s disease: an updated meta-analysis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *